Au-delà du vêtement

"Costume d'attente" - Au-delà du vêtement- Photo Hélène Denamps

"Costume d'attente" - Au-delà du vêtement- Photo Hélène Denamps

 Les Galeries Lafayette, en partenariat avec le festival « MyParis », donne carte blanche à Olivier Saillard, responsable de la programmation des expositions au musée de la Mode et du Textile à Paris.

« Sculptures displays »

Tour à tour scénographe, commissaire, « sculpteur », archiviste, étalagiste, Olivier Saillard nous invite à une promenade ponctuée de « Sculptures displays ». Inspirées par les archives de Stockman, célèbre maison centenaire spécialisée dans le mobilier et accessoires de boutiques. Ces structures, utilisées dans les années 20 et 30, sont reproduites à l’identiques pour reconstituer les « étalages, les vitrines de magasins désuets où s’échouent les vêtements comme des doubles las de nous-mêmes ».

Performance poétique

Changement d’époque et changement de décor. Aujourd’hui, l’usage est au mannequin de vitrine, qui met en scène le volume du vêtement et met au rebut la nature morte, faute d’être un argument commercial pertinent. Mais argument suffisant, pour que le fondateur de SOS (pour « Saillard, Olivier Saillard »), « maison de mode spécialisée dans l’écriture du vêtement », poursuivre son travail de performance poétique aux frontières de la mode, de l’art et de la poésie.

Vêtements à mémoire

« Rond à cravate » au destin funeste, « la robe et les livres recouverts d’une robe », « arbre à chaussures » à multiples branches, « costume d’attente », réalisé par Old England, échoué sur le dos d’une chaise, aux manches longues…. longues et alanguies, « chapeaux de lampes » de Madame Graisset, institutrice à l’humeur morose, qui nous ouvre ses petits agendas, « chemises de lavande », alignées sagement sur tréteaux blancs et autres « gants », « drapés de tissus sont méticuleusement étiquetés et accompagnés d’un extrait de livre d’auteurs du siècle dernier et des réflexions d’Olivier Saillard, écrivain.

« A force de différences instituées en système, la mode frisait l’indifférence ». Au défaut de « manteau d’hypocrite », c’est bien au contraire une parenthèse d’émotion qui nous transporte de l’autre côté du miroir, pour y visiter un monde révolu, qui nous enveloppe de son charme et de sa nostalgie.

Au-delà du vêtement

Du 26 juin au 15 août 2009

La Galeries des Galeries

1er Etage des Galeries Lafayette

40, Bd Haussmann – 75009 Paris

 Du lundi au samedi 11h-19h (Jusqu’à 21h le jeudi) – Accès libre

www.galeriesdesgaleries.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s