Recul de 8,8% de la consommation de textile-habillement en juillet 2009

Celio soldes été 2009 - Photo Hélène Denamps

Celio soldes été 2009 - Photo Hélène Denamps

L’institut français de la mode vient de publier les chiffres de consommation du mois de juillet 2009. Les résultats de la période des soldes d’été, qui s’annonçaient « mitigés » confirment une forte dégradation des ventes dans les rayons prêt-à-porter homme (-10%) et habillement enfant (-10,4%).

Tous les circuits de distribution ont enregistré de forts reculs de chiffres d’affaires. Les hypers-supers sont particulièrement touchés (-12,8%) ainsi que la VAD (-10,4%). Le rayon prêt-à-porter femme enregistre une baisse en hypers-supers de 22,5%, tandis que la VAD affiche une chute de 19,1% de ses ventes de petites pièces femme.

Dans le même registre, les chaînes de grande diffusion (type Kiabi), accusent un retrait de 13,4% en prêt-à-porter femme et de 12,5% en petites pièces femme.

Un espoir ?

Les sous-vêtements & chaussants homme affichent une augmentation de la consommation de +1,2% dans le circuit de la VAD.

De quoi contredire la théorie de l’indice Greenspan, du nom de l’ancien gourou de la réserve fédérale américaine, qui évalue l’état de l’économie au nombre de slips et de caleçons vendus. Une forme de baromètre détourné de Wall Street, basé sur le fait que les américains ne renouvelleraient leurs sous-vêtements qu’en période de croissance économique.

A moins que les chiffres  français soient le signe avant-coureur d’une  reprise annoncée.

www.ifm-paris.co

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s