La qualité japonaise d’Uniqlo

Affiche Uniqlo dans le métro à Paris - Photo Hélène Denamps

Affiche Uniqlo dans le métro à Paris - Photo Hélène Denamps

Pour Tadashi Yanai, fondateur et PDG de Fast Retailing, la marque Uniqlo doit imposer en France sa marque de fabrique, en « restant fidèle aux basiques de qualité à prix raisonnable ». Autrement dit, apporter le meilleur du savoir-faire japonais et attirer l’attention sur les prix et la qualité des produits.

Une stratégie qui a fait le succès de l’entreprise au Japon. L’histoire dit que, le contrôle des 500 millions de pièces fabriquées chaque année par le groupe, est assuré par les takumi, des spécialistes maison, qui contrôlent la production de la matière première aux ultimes finitions. Fidèle à son crédo, la qualité japonaise a donc été plébiscitée dans la campagne d’affichage, qui accompagnait l’ouverture du flagship à Paris.

Made in Japan Uniqlo - Photo Hélène Denamps

Made in Japan Uniqlo - Photo Hélène Denamps

Une information relayée dans les linéaires de pantalons masculins à l’intérieur du magasin. « ALL made in Japan, Uniqlo jeans for men » indique l’affichette à revendication patriotique. Des jeans 100% qualité japonaise, en dix couleurs étaient proposés à 9,90 euros en offre de lancement.

Mais, selon le fondateur de Fast Retailing, au-delà des prix bas, qui correspondent à une attente des consommateurs, la collection Uniqlo s’adressent autant aux personnes au budget limité, qu’à celles pouvant associer ces produits à des marques de luxe. On se souvient du célèbre col roulé noir Gap porté sur une jupe de couturier en 1996 par Sharon Stone à la cérémonie des Oscars. Un des représentant du groupe Gap conseillait d’ailleurs à l’époque de porter les jeans Gap avec une veste Hermès, car la marque n’était pas « prescripteur de style». Un discours, qui rappelle en de nombreux points celui de Tadashi Yanai, qui se fixe de détrôner Gap en 2020. Pour le dernier exercice, le groupe d’habillement américain affichait en 2008 un chiffre d’affaires de 10,8 milliards d’euros à comparer aux 3,7 milliards d’euros de Fast retailing.

Pour poursuivre son développement, il ne reste plus à Uniqlo de partir à l’assaut des consommateurs français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s