Catwalk grand spectacle au Who’s Next

Who's Next 2010 - Photo Hélène Denamps

A l’occasion de cette édition du Who’s Next et Première Classe (4-7 septembre 2010) les portes ont été ouvertes à tous les champs de la création pour  dessiner «une mode zéro limite, sans contours, sans obligation ». Au-delà des must know/must follow, la thématique spatiale doit nous inviter à venir « au centre de la galaxie mode ». L’objectif visé doit permettre d’ ouvrir de nouvelles perspectives, de susciter la curiosité et de stimuler la créativité. Tout un programme en apesanteur pour un scénario post-crise.

GPS de la mode

Pour confirmer cette démarche, Sophie Guyot, Directrice du Who’s Next, précise dans une interview  du  Fashion Daily News, que le salon doit être incontournable, un « GPS de la mode », qui guide les acheteurs dans leurs achats. Ambiance cosmique et parti pris créatif ont donc guidé l’élaboration du défilé, qui s’est totalement affranchi des codes traditionnels de présentation. 

Défilé O.V.N.I

Défilé décalé ou beau spectacle ? Conçu comme « une P.C.N.I, performance conceptuelle non identifiée », le défilé présente une vision de la mode, basée sur le spectacle, haut (vraiment très haut) en musique et en couleurs. Les créations non identifiables portées par les danseurs ont été réalisées spécialement par les exposants.

De la culture cosmique à Tata Yoyo

La performance propose quatre « directions » correspondant aux thèmes de la saison : Sylphide, Pop warrior, CréARTures, Cybersex. Dans cet univers intergalactique, les forces du bien s’opposent aux forces du mal,  jusqu’à final mémorable où tous les personnages se réuniront en dansant sur le tube « Tata Yoyo » d’Annie Cordy.

A vos GPS de la Fash ! 

Entre guerriers et vestales, revue des thèmes et illustration en photos.

Sylphide

Quand la force du futur se frotte à la fragilité poétique des sylphides, la magie opère et les muses du passé se meuvent en créatures fluides, nude, délicates et longilignes. La subtilité des matières se fond dans un jeu de transparence et de superpositions.

Sylphide Who's Next - Photo Hélène Denamps

Pop Warrior

« Le futur dans le futur » nous offre une autre vision de la réalité, dans la galaxie des guerriers en quête de protection, les volumes sont anguleux, les formes incisives et les couleurs primaires pour se protéger d’un monde primitif.

Warrior Who's Next - Photo Hélène Denamps

CréARTures

Et dans un monde extravagant, la mode n’avait plus aucune limite ? L’expression créative poussée à son paroxysme donnerait naissance à une exagération des couleurs, à du pop ethnique psychédélique et à des volumes gigantesques symbole du « tout permis ». Les matériaux sont détournés, transformés, retravaillés. La fusion produit une explosion de couleurs et de volumes.

CreARTure Who's Next - Photo Hélène Denamps

Cybersex

Sexe, fantasme et décadence..maîtres mots d’une source d’inspiration d’un nouveau cyberworld. Des icônes glamour et sulfureuses aux plastiques de rêve, nous proposent leur vision avant-gardiste à travers des matières technologiques, métalliques et enduites. Quand aux couleurs, elles sont lamées, imprimées, fluos. Quand le défaut devient la référence.

Cybersex Who’s Next – Photo Hélène Denamps
Coiffure – Kim pout Activilong
Maquillage – Axelle Dersin
Chorégraphie – Virginie Toc – Janick Lefebvre
Musique – John Michael Ramirez
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s