Peintures (Paco Rabanne). Autoportraits de Kimiko Yoshida

Peinture (Le printemps de Botticelli), Kimiko Yoshida-Photo H.Denamps

Les frontières entre mode est art contemporain sont souvent ténues.  L’art sublime la mode, elle-même considérée à tort ou à raison comme une nouvelle forme de langage artistique. Personne ne songerait à remettre en question le génie créatif d’Yves Saint Laurent, intégrant dans ses collections les compositions géométriques et colorées de Mondrian ou encore celui du regretté Alexander McQueen, dans ses créations sombres et complexes à l’influence médiévale. Nul ne peut également ignoré la collaboration artistique entre Marc Jacobs, directeur artistique de Louis Vuitton et Takashi Murakami, exposé actuellement au château de Versailles. Dès 2002, l’artiste néo-pop japonais avait eu la mission de rafraîchir l’identité visuelle du célèbre maroquinier.

Crossover créatif 

C’est cette même idée de « crossover », phénomène d’échanges transversaux entre la mode et l’art, qui a inspiré l’artiste japonaise, Kimiko Yoshida. Sa nouvelle série d’œuvres photographiques s’appelle « Peintures Paco Rabanne. Autoportraits » et vient d’être présentée à la Maison Européenne de la Photographie (MEP).

Peinture (Vénus de Véronèse). Autoportrait, 2010-Photo H.Denamps

La dizaine de tableaux présentés (sur les 82, que contient la série) conjuguent l’interprétation d’un visionnaire de la mode des années 60 et d’une artiste, qui tire son inspiration de Botticelli, Véronèse ou Klimt.

Travailler sur les archives des défilés

Peinture (Saint Georges de Raphaël). Autoportrait, 2010-Photo H.Denamps

Pour Kimiko Yoshida,  « La  transposition symbolique de chefs-d’oeuvre de l’histoire de l’art en de grandes toiles s’appuie sur le détournement du patrimoine Paco Rabanne qui a permis la réalisation de ce projet en me donnant libre accès aux archives rassemblant robe et accessoire des défilés haute couture des années 1965 -2000 ». Au même titre qu’un directeur artistique, Kimiko Yoshida a pu travailler sur l’ADN de la marque Paco Rabanne, avec comme objectif de réaliser une collection de tableaux. Les créations sont exposées dans un musée. Les visiteurs défilent devant les œuvres.

Perpétuer la rupture avec l‘esthétique vestimentaire

Toute la démarche de Paco Rabanne a  consisté à se rapprocher des arts plastiques. Il a  toujours cherché à utiliser des matières insolites, jugées inadaptées pour le vêtement. Les petites plaques de métal assemblées par des anneaux en sont une des représentations les plus familières.

En 1965, il crée des robes et des boléros avec des pastilles en rhodoïd de couleurs éclatantes, que l’on retrouve représentées sur la toile « Peinture (Le printemps de Botticelli). Autoportrait , 2010».

Il prouve son utilisation anticonformiste des matières en 1992 avec le modèle « Bouteille d’eau », transposé dans l’œuvre « Peinture (Ophélie de Delacroix). Autoportrait ».

Peinture (Ophélie de Delacroix). Autoportrait, 2010-Photo H.Denamps

"Bouteilles" Paco Rabanne, Défilé haute couture 1992

Quant au tableau « Peinture (Le couronnement de la vierge). Autoportrait », il pourrait bien être inspiré par les accessoires des coiffures de courtisanes japonaises du XIXe siècle.

Peinture (Le couronnement de la Vierge de Gentile Da Fabriano). Autoportrait, 2010

Courtisane, Takahashi Yuichi

Un échange transversal culturel, qui fait dire à Kimiko Yoshida : « La référence à des tableaux anciens introduit dans mes propres peintures une fonction d’altérité, de dissemblance, par quoi l’oeuvre d’art somme toute se définit. »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Peintures (Paco Rabanne). Autoportraits de Kimiko Yoshida »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s