Twenty-Two Less Two au 104

Twenty-Two Less Two (2009) - Photo Hélène Denamps

Michelangelo Pistoletto a brisé la glace lors d’une performance exceptionnelle au 104, le 11 décembre dernier. Représentant de l’Arte Povera, celui, que l‘on surnomme « l’artiste au miroir » a repris son thème de prédilection de la perception et du double.

L‘installation Twenty-Two Less Two (2009) est composée de vingt-deux grands miroirs encadrés disposés de chaque côté du terre-plein central. Durant la performance, Michelangelo Pistoletto a brisé un à un les miroirs à l’exception de deux d’entre eux.

Michelangelo Pistoletto au 104-Photo Hélène Denamps

Résultat d’une mini explosion galactique, le revêtement noir, qui apparaît alors, symbolise le vide astral. Par le jeu de « réflexion », les éclats et fragments jonchant le sol ont  reflété à l‘infini le portrait des spectateurs, les amenant à « réfléchir » sur leurs propres vies. Aujourd’hui, seuls les miroirs brisés sont encore visibles jusqu’au 9 janvier.

Le 104
104, rue d’Aubervilliers, 75019 Paris
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s